Place des réseaux sociaux- Nord /Sud

A l’occasion du Social Media Week, j’aimerais me pencher sur les réseaux sociaux et surtout de leur place dans  deux pays très différents comme le Togo et le Canada.

Aujourd’hui  les sites Web de réseaux sociaux font  partie intégrante des habitudes de navigation et de consommation des internautes. Des millions de personnes à travers le monde leur consacrent un nombre considérable d’heures d’utilisation. Depuis quelques années , ils deviennent de plus en plus populaires que ce soit dans un pays développé comme la France ou le Canada que dans les pays pauvres comme le Togo ou le Bénin.

Les réseaux sociaux les plus populaires dans leurs domaines respectifs sont:

facebook , twitter , YouTube ,

Aujourd’hui , nous sommes des centaines de millions a avoir un compte facebook,twitter  ou à nous connecter sur YouTube.

A Lomé , la majorité des jeunes qui se connectent à Internet dans les cybers café consacrent la grande partie de leur temps à facebook, pour chercher de nouveaux amis, regarder les photos de leurs amis à travers le monde , partager leurs photos vidéos… publier du contenu…

A Montéal , à part de servir aux échanges sociaux et aux partages de contenus, facebook  présente de nombreux services pour les entreprises , en leur donnant un accès direct au public.En fait, c est l’occasion pour les entreprises de vulgariser leurs produits; c’est un outil important de marketing  contrairement  au Togo ou cet aspect  est quasi inexistant.

facebook est un important moteur de vulgarisation de tout genre;Au Canada par exemple, certaines régions ont étendu la diffusion des alertes AMBER [«un système d’avertissement qui informe rapidement le public qu’un enfant a été enlevé et qu’il fait face à un danger»] en créant une page Facebook à laquelle les utilisateurs peuvent s’abonner.

twitter est  peu connu des internautes au Togo; en fait, le blogging ou microblogging n’est pas suffisamment entré dans les habitudes togolaises. Ainsi, lorsque vous parlez à quelqu’un en utilisant l’expression  » poster un tweet »,         il y ‘à très peu de chance qu’il comprenne ce que vous dites. Par contre, au Canada, c’est entré dans les mœurs. Ici, grâce à twitter les gens suivent les activités de leurs stars, marques et entreprises préférées …

YouTube est la plateforme de partage de vidéos la plus connu au Togo. Ainsi, les gens s’y connectent pour regarder le dernier clip vidéo de leur chanteur préféré, les extraits de films, etc. Seul inconvénient, la lecture des  images est souvent difficile à cause du faible débit de connexion dont disposent  les cybers cafés de Lomé; ce qui ralentit aussi la publication de vidéo. Ainsi, on peut passer trente minutes pour regarder ou  publier une vidéo d’à peine cinq minutes.

Au Canada tout est simple sur YouTube avec le débit de connexion disponible; on peut donc regarder et publier  très facilement les vidéos quelle que soit leur taille, en un temps record. Aussi profite t-on des  différentes fonctionnalités intéressantes offertes  telle que «la possibilité de créer une chaîne personnalisée à l’image d’une entreprise, d’une marque ou d’une personnalité quelconque».

D’autres sites de réseaux sociaux comme hi5 , myspace , même s’ils sont connus au Togo, perdent du terrain au profit de facebook et YouTube. D’autres encore comme Flickr ( site web de partage de photos et de vidéos gratuits, avec certaines fonctionnalités payantes) et LinkedIn ( réseau professionnel en ligne ) sont méconnus des internautes togolais alors que ce sont des sites bien connus et en très forte progression au Canada. J’ai voulu le vérifier par moi-même en interrogeant les gens des deux côtés : une personne sur 10 au Togo connait LinkedIn et Flickr mais avoue ne s’y connecter que très rarement alors qu’au Canada la majorité des gens à qui j’ai posé la question m’ont affirmé connaitre ces sites .

Rappelons que les réseaux sociaux ne font pas que des heureux aussi bien au Togo, au Canada , que partout dans le monde mais qu’ils sont devenus tellement populaires et servent à diverses choses : les gens se sont vus congédier de leur travail parce qu’ils ont fait des commentaires pas très reluisant sur leur employeur ; des conjoints l’utilisent pour espionner leur partenaire ; des gens se sont faits arrêtés ou ont été menacés après avoir publié un commentaire ou ajouté une vidéo (la récente arrestation d’un nigérian ayant utilisé Facebook pour lancer un sort à un gouverneur de son pays, nous le démontre) ; on a vu des images d’urnes électorales volés par des militaires dans certains pays ; on a vécu grâce aux publications et images postées par  des personnes sur Twitter , Facebook, ou autres, la révolution tunisienne. Les réseaux sociaux sont aussi devenu un véritable outil électoral (nous avons vu cela lors de la campagne électorale américaine de 2008 ; le président nigérian a même annoncé  sur Facebook sa candidature aux élections présidentielles de son pays).

Les réseaux sociaux n’ont pas fini de susciter de l’engouement.

Bonne semaine de Social Media Week à tous.

[photo de http://blog.casase.it]

The following two tabs change content below.
jeogo
Les miracles n'arrivent qu'à ceux qui n'abandonnent jamais.Je suis celui qui se cherche et se recherche au travers des histoires et problématiques.Yohh!!! ce n'est pas facile hein! Mais comme on le dit dans ma belle ville Lomé: tout est KÈDÈÈÈ. C'est pourquoi je livre mes certitudes, mes interrogations.Je crois aux miracles togolais et africains,je crois au miracle de la vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *