Le chômage à la togolaise

Tu te réveilles le matin, tu fais ta prière (à qui tu veux), et tu sors de la maison pour commencer ton pèlerinage. Tu ne prends pas de taxi, ni de zemidjan, et surtout pas l’autobus Sotral (tu n’as pas envie de t’asphyxier dans cette jungle ambulante de gens prêts à t’arracher la tête pour trouver une place  »

Lire la suite de "Le chômage à la togolaise"