Le peuple pour 2016

Le peuple
Le peuple

Le peuple

Tu le rencontres tous les jours

Tu l’insultes, lui craches dessus

Tu le tabasses de temps en temps

C’est lui qui t’élis, qui te réélis

Tu l’appelles tous les jours

Pour toi, c’est par sa volonté que tu es là, à occuper ce fauteuil que tu refuses de quitter.

C’est le même peuple que tu instrumentalises pour tes plans diaboliques

Le peuple, tu le fous en prison quand ça te chante

Tu le massacres à la machette ou au missile Tomahawk, à la bombe atomique ou à la Kalachnikov

Tu détruis sa terre, son désert et ses forêts

C’est lui que tu veux sauver par tes invasions

C’est le peuple que tes ventes et livraisons d’armes assassinent.

C’est en son nom que tu commets tes crimes

C’est aussi pour lui que tu prétends faire ton coup d’État.

Le peuple ne t’a rien demandé

Il ne t’a pas demandé de l’envoyer en exil ou de le transformer en réfugiés et en sans-abris

Il ne t’a pas demandé de détourner l’argent qui n’est pas à toi.

Il ne t’a pas demandé de construire un château pour le regarder de haut pendant qu’il croule  sous ses maisons en tôles

Il ne t’a pas demandé d’aller te balader dans Manhattan ou sur les Champs Élysées pendant qu’il essaie de survivre en recyclant de l’acier des dépotoirs

Il ne t’a pas demandé d’acheter des appartements et hôtels particuliers luxueux

Il ne t’a pas demandé de fusionner  ton compte bancaire à celui de l’État.

Sais-tu au moins que le peuple, c’est ton voisin que tu éclabousses quand ton convoi passe en trombe dans les rues ?

Sais-tu que les gens dont tu confisques la liberté sont le peuple ?

Sais-tu que ton peuple se meurt et c’est toi l’assassin ?

Sais-tu que malgré sa jeunesse, ton peuple à des rides ?

Sais-tu que ton peuple nait, grandit et meurt dans la pauvreté ?

Sais-tu que ton peuple croule sous l’épidémie du chômage ?

Sais-tu qu’il ne veut plus voir ta face de dinosaure ?

Sais-tu qu’il n’a plus rien à foutre de tes campagnes électorales à coût de milliards ?

Sais-tu que le peuple en a marre de ta guerre ?

Vas-tu enfin reconnaître qu’il est las de tes conquêtes ?

Vas-tu enfin ouvrir les yeux sur l’enfer de l’endettement ?

Juste le temps d’un instant, laisse le peuple en dehors de tes tripatouillages constitutionnels

Laisse-le respirer et apporte-lui un peu de réconfort

Laisse-le rêver et manger

Laisse-le marcher et changer

 Laisse le peuple tranquille, fous-lui la paix, vis ta vie, il vivra la sienne.

 Bonne année  2016 au peuple

The following two tabs change content below.
jeogo
Les miracles n'arrivent qu'à ceux qui n'abandonnent jamais.Je suis celui qui se cherche et se recherche au travers des histoires et problématiques.Yohh!!! ce n'est pas facile hein! Mais comme on le dit dans ma belle ville Lomé: tout est KÈDÈÈÈ. C'est pourquoi je livre mes certitudes, mes interrogations.Je crois aux miracles togolais et africains,je crois au miracle de la vie.

Une réflexion sur “Le peuple pour 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *