Boko Haram : gros jurons de Maiduguri

Maiduguri, vue du Google occidental
Maiduguri, vue du Google occidental

Il y a quelques semaines, j’ai été témoin d’un miracle; j’ai vu Maiduguri, là où tout a commencé, apparaître sur une carte du monde.Elle est apparue subitement sur un écran dans une station de métro « occidental ».C’était un Maiduguri sans Shékau ,sa barbe qui gratte et son écran occidental, sans Jonathan « Bonnechance » et son sourire.Mais un Maiduguri avec moi en plein milieu.Et au lieu de verser des larmes de crocodiles, mon seul réflexe devant cette ville meurtrie et symbole d’une tragédie qu’on a laissé pourrir fut un juron, un gros juron originaire de Maiduguri .

Je me suis demandé quelle serait la réaction de Yusuf Mohamed là où il est ,face à ce qu’il a crée et qui provoque des souffrances à ses propres concitoyens, et des migraines à l’UA et au monde.Lui, jeune nigérian qui partit chercher l’inspiration de ce qu’il voulait faire dans la vie.Il prit donc la route, regardant la direction de sa foi, sur le chemin de son destin, qu’il ne savait pas encore tragique.Yusuf débarqua donc en Arabie saoudite pour un pèlerinage particulier.

Quelques temps après, le jeune Yusuf revint dans son Nigeria natal par la petite porte.Mais il était différent, et dégageait quelque chose d’indescriptible.À Maiduguri, Yusuf commença la mission pour laquelle il était revenu : transformer le Nigéria, avec ou contre son gré, car pour lui, son pays n’était pas tourné vers la bonne direction.

Plus question pour les petits nigérians d’aller se poudrer les visages de craies, apprendre one, two, three… et les A, B,C,D….Non à l’éducation exportée par les blancs :Tous à l’école coranique.

Pourtant , Yusuf, qui sans doute avait perdu le sens de la réalité, a oublié qu’à la fois l’éducation et les méthodes qu’il voulait imposées et celles qui ont été exportées par le colon des décennies plus tôt, n’avaient rien d’authentiquement nigériane.

Malheureusement « Boko Haram«  est né.

Personne ne prenait au sérieux ce qu’on appelait « secte« .Puis un jour poussiéreux de juillet 2009, Maiduguri connut le pire : des cadavres par ci ,des blessés par là.Dans cet amas de cadavres , gisait aussi Yusuf, zigouillé par les forces nigérianes.Mais ça, c’était au temps de Yar’adua, parce que celui de « Bonnechance » va venir en 2010.

Cela a fait du bruit, et les médias en ont parlé.Le Nigeria, quant à lui, pensait en avoir fini.Tout le monde a donc réinstallé son miroir d’illusion.

Mais comme le diable est dans les détails, Boko Haram a su renaître de ses cendres, grâce à une main invisible qui chie et lance du « Money money« . Ce « money money«  invisible a fini par trouver la main de Shekau qui aime passer à la TV.Même s’il veut éradiquer l’éducation occidentale, ce dernier aime l’écran « Boko ».Il adore se filmer dans sa petite brousse du nord nigérian.Peut-être que dans une autre vie , il a été présentateur à la Télé ou acteur défilant fièrement sur les tapis vert de Nollywood et rouge d’ Hollywood.

Pendant ce temps, son excellence Jonathan « Bonnechance » célébrait somptueusement le mariage de sa « daughter » avec notamment des Iphones plaqués or.Après tout,cela n’arrive qu’une fois dans la vie; les pannes électriques , délestages , Lagos qui aime jouer à son festival préféré de groupes électrogènes, toutes ces choses-là par contre ,peuvent durer éternellement.

Shékau , se plaît de plus en plus devant la caméra .Pourtant il n’a pas l’attention qu’il voudrait; il a zigouillé des jeunes étudiants dans des écoles et internats mais , quelque chose coince : on ne parle pas de lui.

C’est à ce moment que la main invisible lui rend visite dans son sommeil pour lui montrer la voix de la célébrité mondiale.Ainsi vint l’épopée « Bring back our girls » avec sa Twittomanie et sa Facebookfolie ;ses gens célèbres qui se prennent en photo avec une pancarte;des politiciens qui passent à la Télé hurler et promettre; des associations qui sortent de terre;Tout le monde a voulu montrer sa solidarité.

Avec son gros coup maléfique, Shékau qui aime tant les écrans, a finalement réussi à faire le tour du monde en quelques jours sans sortir sa barbe qui le gratte de plus en plus.Le Nigeria ne lui suffit plus.

« il faut voir grand » lui dit la main invisible.

Jonathan »Bonnechance », lui, n’est pas content , il désapprouve ce genre de publicité.Même si c’est gratuit,l’image de son pays en pâtit.Il est furieux.Comment des illuminés ont-ils fait pour enlever des centaines de jeunes filles sans laisser de trace?

Devant, les parents des filles, des coups de fils, des gens célèbres qui lui rendent visite, « Bonnechance » comme un fin politicien, rassure et promet .

Malheureusement , « Boko haram«  continue sa résistible ascension…

Aux dernières nouvelles,Shékau continue sa carrière de terroriste devant la caméra occidentale. Jonathan « Bonnechance » est en pleine campagne (avec son arme fatale : son sourire qui apporte la chance) pour assurer son chaud fauteuil de président. Yusuf, lui, continue son voyage sous nos pieds.De nouveaux acteurs sont apparus : l’UA qui aime les bons discours et les gros mots, le Cameroun et son roi lion qui finalement a commencé par rugir face à la menace, et les autres…

Mon histoire  de jurons de Maiduguri ne s’arrête certainement pas là.Qui vivra verra.

Kèdéèè!!!

The following two tabs change content below.
jeogo
Les miracles n'arrivent qu'à ceux qui n'abandonnent jamais.Je suis celui qui se cherche et se recherche au travers des histoires et problématiques.Yohh!!! ce n'est pas facile hein! Mais comme on le dit dans ma belle ville Lomé: tout est KÈDÈÈÈ. C'est pourquoi je livre mes certitudes, mes interrogations.Je crois aux miracles togolais et africains,je crois au miracle de la vie.

2 réflexions sur “Boko Haram : gros jurons de Maiduguri

  1. Bonjour,

    Bel article que vous avez rédiger là. Je suis particulier exerçant dans le domaine de la rédaction web. Je suis à la recherche de belles plumes africaines pour rédiger des articles divers pour des milliers de sites web. Un travail bien entendu rémunéré. Je vous propose donc de rejoindre mon équipe de rédacteurs si vous êtes intéressé. Merci de me répondre par mail à l’adresse minetomario@gmail.com.

    Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *