La Une des médias : Centrafrique 0 – Ukraine et Loi anti-gays 3

Photo montage
Photo montage

J’ai du chagrin, je suis un peu en colère. Les gens vont dire que je suis jaloux, mais hoooo! Je ne vais pas maigrir.

La faute à l’actualité, la faute aux médias et tout leur tralala.

Depuis plusieurs jours, lorsque j’allume la télé : UKRAINE

À la radio, la chaîne d’information que j’ai captée, diffuse une émission au cours de laquelle, des gens plus ou moins célèbres sont invités à parler d’eux, à donner leur opinion sur un sujet d’actualité, etc. C’est un genre de « Talk-Show » télé et radiodiffusé très suivi ici.

Petite précision : tout ça se passe pendant que je me trouve dans le froid polaire nord-américain.

Durant, l’émission, une journaliste et un spécialiste aussi invités, vident leur sac et sortent le mot magique : UKRAINE.

Sur le plateau, ils s’indignent tous de la situation, ils sont remontés contre Vladimir,« …c’est la première fois depuis la Deuxième Guerre mondiale, sauf en  Bosnie qu’on voit autant de morts dans les rues en Europe…c’est inadmissible ». Ils ne sont pas Ukrainiens, mais en tant qu’humains, ils sont révoltés.

Ma tension monte. Je pousse un juron pour faire passer la frustration. Au plus profond de moi, je compatis aussi aux durs moments que vit le peuple ukrainien. Je zappe un peu… puis j’éteins la télévision avec un autre juron. Et je vais dormir. C’est dimanche.

Le lendemain, c’est la même rengaine, les médias nord-américains ne parlent pas de la tragédie centrafricaine.

Pour moi ça sous-entend : « Des Africains qui s’entretuent , ce n’est pas nouveau. On s’en fiche. Quand ça atteindra au moins 800 000 morts, on ira faire quelques reportages et on pourra aussi interviewer deux ou trois salopards futurs pensionnaires de la CPI (Cour pénale internationale ».

Les médias sont très puissants ici, et très souvent l’opinion publique s’y réfère pour avant d’agir ou de réagir. Les gens ne prennent conscience des tragédies qui ne se déroulent pas chez eux que lorsque les médias en parlent et en reparlent.

Au moment où je rédige ce billet (à la va-vite), c’est la loi anti-gays en Ouganda qui fait la manchette des médias sur le plan international ; et le « petit Yovo (blanc) » essaiera de savoir dans quel coin du monde se trouve ce pays. Quant à son président Yoweri Museveni, je l’imagine en train de pousser un énorme juron de satisfaction pour sa soudaine impopularité .

Pendant ce temps, ici, le massacre de jeunes collégiens au Nigeria est passé inaperçu ; pendant ce temps les Centrafricains essaient de survivre.

C’est parce qu’on parle des drames et qu’on les dénonce qu’on peut les arrêter.

Alors, chers médias, montrez plus d’attention s’il vous plaît !!!

Kèdè \./

The following two tabs change content below.
jeogo
Les miracles n'arrivent qu'à ceux qui n'abandonnent jamais.Je suis celui qui se cherche et se recherche au travers des histoires et problématiques.Yohh!!! ce n'est pas facile hein! Mais comme on le dit dans ma belle ville Lomé: tout est KÈDÈÈÈ. C'est pourquoi je livre mes certitudes, mes interrogations.Je crois aux miracles togolais et africains,je crois au miracle de la vie.

Une réflexion sur “La Une des médias : Centrafrique 0 – Ukraine et Loi anti-gays 3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *