Moi, l’enfant de Radio France Internationale !

rfi_logo
Crédit : RFI

Je suis Togolais, j’ai grandi avec Radio France Internationale (RFI). À l’époque où j’étais jeune écolier, RFI était notre réveil. Mon père en est un grand fan ; et chaque jour c’était la même chose, dès que je l’entendais, je savais que c’était le signal : il fallait se lever et se préparer pour aller à l’école ; ce que je ne faisais pas de gaieté de cœur.

Puis, en grandissant, en comprenant peu à peu la complexité du français, c’est devenu un réflexe. J’ai commencé par écouter RFI par moi-même. Je ne me réveillais plus seulement avec RFI, je dormais avec RFI, je vivais avec RFI.

Cette radio m’a littéralement changé. Elle m’a fait voyager, m’a fait découvrir le monde, oui à moi, jeune enfant d’un pays d’Afrique occidentale, je savais comment le monde et mon Afrique se portaient tous les jours. RFI m’a fait rêver.

Je ne suis pas toujours d’accord avec certaines opinions. Je n’aime pas entièrement la programmation, mais pour moi c’est la meilleure des radios.

C’est grâce à RFI que moi,Africain, japprends à connaître l’histoire de ceux qui m’ont précédés, à travers l’incontournable Archives d’Afrique du fabuleux Alain FoKa.

C’est cette Radio-écoutée en ondes courtes- qui m’a gardé connecté au monde lors de la crise postélectorale de 2005 au Togo.

C’est aussi grâce à RFI et notamment au formidable duo Ziad Maalouf – Simon Decreuze que j’ai pu faire partie de la première promotion de l’extraordinaire aventure  qu’est Mondoblog.

Je me rappelle aussi des discussions que mes amis et moi, tenions sur l’actualité internationale; sur le talent de Christophe Boisbouvier à questionner tel ou tel chef d’État ; sur la voix originale de Laurent Sadoux ; les couleurs tropicales de Claudy Siar…

Tant de grands noms à RFI !

Au moment où j’apprends ce drame, la voix de Ghislaine Dupont me raisonne dans la tête; mes yeux sont rouges. Je n’ai jamais rencontré Ghislaine, ni  Claude Verlon, mais je l’ai connais, par leur travail exceptionnel et héroïque un peu partout en Afrique. Oui, ce sont des HÉROS !

Je pense aussi  à tous les journalistes de Radio France Internationale, à cette famille dont je suis peut –être l’arrière arrière-petit-fils à  travers Mondoblog ; à tous ces hommes et femmes, journalistes  courageux, partout dans le monde.

Aujourd’hui, RFI, connait un drame, je connais un drame; RFI souffre, je souffre; RFI pleure, je pleure;

Mais Radio France Internationale, sache que tu n’es pas seule! Et  comme le dit Laurent : « Prends soin de toi, chaque jour est une vie ».

Mes sincères condoléances

The following two tabs change content below.
jeogo
Les miracles n'arrivent qu'à ceux qui n'abandonnent jamais.Je suis celui qui se cherche et se recherche au travers des histoires et problématiques.Yohh!!! ce n'est pas facile hein! Mais comme on le dit dans ma belle ville Lomé: tout est KÈDÈÈÈ. C'est pourquoi je livre mes certitudes, mes interrogations.Je crois aux miracles togolais et africains,je crois au miracle de la vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *