RéDéMaRe ne démarre plus (fermée par les autorités togolaises)

Le réseau de développement de la masse sans ressources (RéDéMaRe) a été suspendu de ses activités selon un communiqué du conseil des ministres daté du 09 juillet 2010.Motif invoqué, « RéDéMaRe »  qui a été autorisé pour exercer des activités de « distribution de produits de consommations et prestations diverses » sur le territoire national, s’est mis à exercer des activités financières sans l’obtention d’un agrément préalable en ignorant les divers rappels à l’ordre qui lui étaient adressés.

L’institution a en effet attiré environ 50000 personnes  grâce à son ton d’intérêt mirobolant de l’ordre de 212 % ; les responsables de l’institution se targuaient même de dire  que grâce à un dépôt, les clients jouiraient des fonds mensuels tout au long de leur vie et même leurs ayants droits en bénéficieraient ; et tout cela grâce aux bénéfices de leurs placements dans les bâtiments et travaux publics (BTP) des dépôts perçus des adhérents.

Dans un pays où la situation économique est peu enviable, les populations ont trouvé cela comme une aubaine pour se faire de l’argent facile. L’offre était tellement alléchante que des milliers de togolais y ont mis leurs économies et plus encore. Des gens ont mêmes pratiquement vidé leur compte bancaire pour faire des dépôts chez « RéDéMaRe », d’autres ont vendu leurs terrains, maisons; des chefs d’entreprise  y ont domicilié les salaires de leurs employés.

Autres arguments invoqués pour la fermeture de RéDéMaRe, il est considéré que de telles activités présentaient des risques, contrairement aux propos des dirigeants de l’institution, les profits ne proviendraient  que du recrutement des nouveaux membres, l’argent des nouveaux adhérents étant utilisé pour payer les premiers s’apparentant donc à un système de vente pyramidale.

Pour les autorités et selon l’avis d’économistes il fallait éviter une escroquerie à grande échelle, à la « bernard Madoff » aux Etats-unis ou à la « ICC services » qui défraie actuellement la chronique au Bénin avec environ 100 Milliards de Fcfa perdus par des milliers de Béninois désespérés. 

La brusque  mise sous scellés des agences de « RédéMaRe » a provoqué un émoi dans les rangs des adhérents qui ont  investi leurs économies dans l’affaire car ça marchait. Il est vrai que l’institution ne s’est pas fait que des amis ; son succès ne plaisait pas à tout le monde.

Cependant, des bruits courent à Lomé ;  des gens «  hauts placés » auraient profité de la situation pour monnayer leur service en contrepartie de la promesse d’arranger les choses pour « RédéMaRe ».

En attendant de connaître les dispositions prises par les autorités pour préserver leurs dépôts et procéder à leur remboursement, les milliers d’adhérents ne savent plus à quel saint se vouer ; certains se présentent quotidiennement aux agences de RéDéMaRe en nourrissant l’espoir que tout redeviendrait comme avant.

Affaire à suivre.

The following two tabs change content below.
jeogo
Les miracles n'arrivent qu'à ceux qui n'abandonnent jamais.Je suis celui qui se cherche et se recherche au travers des histoires et problématiques.Yohh!!! ce n'est pas facile hein! Mais comme on le dit dans ma belle ville Lomé: tout est KÈDÈÈÈ. C'est pourquoi je livre mes certitudes, mes interrogations.Je crois aux miracles togolais et africains,je crois au miracle de la vie.

5 réflexions sur “RéDéMaRe ne démarre plus (fermée par les autorités togolaises)

  1. je salue cette initiative des autorité togolaises. Mieux vaut prevenir que guerrir. Donc après l’affaire ICC Srervice, il fallait éviter qu’une autre viennent troubler le sommeil des populations. Le gouvernement doit s’assurer de la bonne foi de cette entreprise surtout qu’elle travaille sans autorisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *